Questions pratiques

Call Today

+123 456 7890

123 Fifth Ave, New York, NY 12004, USA.

Schedule a Virtual Appointment

 Questions pratiques sur la santé

Au moindre symptôme, nous avons tendance à nous tourner vers internet afin de nous renseigner sur une maladie ou dénicher un diagnostic. Néanmoins, il faut se fier à des sources d’informations fiables et de confiance. Medhermes est une source d’informations sûre et efficace pour des réponses ciblées à toutes vos interrogations. Afin d’y voir plus clair, voici des questions réponses sur la santé qui peuvent vous être utiles.

Comment faire pour rester en bonne santé ?

Pour préserver votre santé et avoir la certitude d’être en bonne forme, il existe quelques conseils et préceptes à adopter. Il faut avoir une bonne hygiène de vie. Avoir une alimentation équilibrée est le premier conseil à suivre. Cela inclut le fait de boire régulièrement, d’éviter le sucre, de ne pas sauter le petit déjeuner et de ne pas grignoter entre les repas. Pratiquer régulièrement une activité physique est primordial pour votre santé quel que soit votre âge. Le sport entretient le corps et l’esprit, prévient les maladies et augmente l’espérance de vie. Une pratique de détente comme le yoga est aussi conseillée. Il faut également dormir suffisamment car le manque de sommeil peut avoir une influence sur votre humeur, votre état physique et mental ainsi que votre métabolisme. L’alcool et le tabagisme sont vos pires ennemis et vous devez les éviter autant que possible. N’oubliez pas de prendre du temps pour vous pour faire ce que vous aimez.

Quelles sont les médecines alternatives ?

Ayant le vent en poupe ces derniers temps, la médecine alternative sollicite la curiosité de nombreuses personnes. Les questions en rapport avec cette médecine sont souvent posées.

Médecine naturelle, médecine douce, médecine holistique, médecine complémentaire, médecine parallèle, médecine traditionnelle, …etc.  les appellations sont multiples. La médecine alternative est toute pratique non conventionnelle, représentant une alternative ou une complémentarité à la médecine conventionnelle. Excluant tout produit pharmaceutique, elle utilise des méthodes thérapeutiques douces notamment les massages, la relaxation, les plantes médicinales, …etc.

Parmi les médecines alternatives on note :

Les thérapies manuelles et les pratiques énergétiques

–          La kinésithérapie

–          La kinésiologie

–          L’acupuncture

–          L’étiopathie

–          L’ostéopathie

–          La réflexologie

–          Le Shiatsu

–          Le Reiki

–          La chiropractie

Les approches corps-esprit

–          La naturopathie

–          L’aromathérapie

–          La florithérapie

–          L’hypnose

–          La sophrologie

–          La phytothérapie

–          L’oligothérapie

–          La nutrithérapie

–          L’EMDR

–          L’iridologie

Les médecines alternatives apportent plusieurs bienfaits. Elles préviennent et soulagent différents problèmes de santé. Elles apaisent le système nerveux, elles rééquilibrent les fonctions vitales (circulation de sang, digestion, élimination des déchets) et entretiennent la vitalité physique (tonus musculaire, souplesse).

La fatigue chronique, qu’est-ce que c’est ?

Vous sentez une fatigue intense depuis plus de 6 mois ? Vous êtes fatigué même lorsque vous venez de vous lever ? Un malaise survient après un effort physique ? Vous vous demandez qu’est ce qu’il vous arrive ? La fatigue chronique est la réponse à vos questions par rapport à votre état de santé.  

Le syndrome de la fatigue chronique (SFC) aussi appelée l’encéphalomyélite myalgique (EM) se caractérise par un ensemble de symptômes de fatigue intense et persistante apparaissant sans explication ou maladie sous-jacente.

La personne qui souffre d’une fatigue chronique est épuisée au point qu’elle n’arrive pas à effectuer les tâches les plus simples de la vie quotidienne telles que prendre une douche, faire les courses, …etc. Elle ressent un malaise généralisé ainsi que des douleurs musculaires et articulaires. Ce syndrome lorsqu’il est sévère, le patient peut souffrir de perte d’autonomie progressivement.

Comment avoir une bouche saine ?

Que faire pour garder une bouche saine ? Parmi les questions sur la santé buccale qui se posent fréquemment est celle en rapport avec le brossage de dents. Est-ce que se brosser les dents matin et nuit est suffisant ? Se brosser les dents est l’une des pratiques qu’on nous incite à faire depuis notre jeune âge pour notre hygiène buccale. Toutefois, il faut y procéder correctement et méticuleusement. Pour ce faire, la brosse électrique est plus conseillée que la brosse traditionnelle, à la faveur de sa bonne élimination de la plaque dentaire.

Le recours au fil dentaire peut éliminer les résidus alimentaires que la brosse à dent n’arrive pas à joindre. Savez-vous que 80% des bactéries stagnent sur la langue ? C’est pourquoi il faut se brosser la langue aussi. L’hydropulseur et les bains de bouche sont aussi bénéfiques. En outre, la salive joue un prépondérant dans notre bouche. Elle a un effet tampon de manière à permettre de neutraliser les attaques acides engendrées par l’alimentation. C’est pourquoi il faut faire attention à notre alimentation et éviter le grignotage pour laisser la salive faire son travail comme il se doit. Les glandes salivaires fonctionnent en ralenti le soir, c’est pourquoi il est fortement déconseillé de zapper le brossage la nuit.

Quelles sont les causes de l’autisme ?

Au cours de la dernière décennie, la prévalence de l’autisme a augmenté de façon spectaculaire chez les enfants de moins de 5 ans. Un enfant ne devient pas autiste mais vient au monde avec ce trouble. Les causes n’ont pas été distinctement élucidées. Toutefois, les recherches ont abouti au fait qu’il s’agit d’un développement déficient du cerveau au cours des premières années de la vie, précisément lors de la formation des réseaux néroniens. Ce dysfonctionnement cérébral engendre des difficultés dans divers domaines.

Les symptômes des troubles du spectre autistique comprennent des troubles de la socialisation, de l’alimentation, du sommeil, de la concentration, de la communication, …etc. ainsi qu’une série d’autres symptômes. De nombreux enfants autistes éprouvent d’importantes difficultés à travailler à l’école en raison de ces symptômes. Le facteur génétique est fortement impliqué (plusieurs défauts sur plusieurs gènes ont été décelés). Le risque d’autisme chez les garçons est plus élevé que chez les filles. La prise d’antibiotiques, d’anti dépresseurs et d’alcool pendant la grossesse favorisent l’apparition d’un autisme chez l’enfant. Dans 10 à 30 % des cas, une femme enceinte atteinte de rubéole ou de rougeole peut avoir un enfant autiste. Une flore intestinale altérée pourrait induire des troubles du spectre autiste.

Vous avez de nombreuses questions sur la santé qu’il vous est difficiles d’élucider sans connaissance spécifiques de l’anatomie du corps humain? Votre unique référence en matière de questions sur la santé publique est Allô Docteur et vous souhaitez en savoir toujours davantage quant à des thématiques diverses? Medhermes c’est des réponses spécifiques, fiables et sûres à toutes les problématiques qui vous préoccupent.