Comment reconnaît-on la qualité d’une huile essentielle ?

L’étiquetage doit comporter la dénomination « huile essentielle » complétée par la mention « 100 % pure et naturelle ». L’appellation botanique de la plante est éventuellement complétée par son identité biochimique (le chémotype). La partie de la plante utilisée et une date de péremption doivent être indiquées. Les huiles essentielles étant des substances très chères, elles sont très souvent frelatées par adjonction d’huiles de mauvaise qualité ou de produits de synthèse. Attention, une « senteur » n’est pas une huile essentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.