Facteurs de risques cardio-vasculaires

Facteurs de risques cardio-vasculaires


Les facteurs de risques cardio-vasculaires regroupent les facteurs susceptibles d’entraîner une maladie cardio-vasculaire chez un sujet qui en est exempt cliniquement (Haute Autorité de Santé). Le dépistage et la réduction de ces facteurs de risques permettent ainsi d’éviter ou de limiter l’apparition des pathologies cardio-vasculaires.

Les principaux facteurs de risques sont le tabagisme, l’hypertension artérielle, les dyslipidémies et le diabète. L’obésité et la sédentarité sont à prendre en compte comme facteurs prédisposants.


L’arrêt du tabac, le contrôle d’une hypertension ou l’équilibre du diabète participent à une réduction scientifiquement prouvée des maladies cardio-vasculaires qui dépend de l’ancienneté du risques, de l’âge du patient et des autres maladies associées.


Âge et sexe sont, quant à eux, des facteurs de risques contre lesquels on ne peut rien !

Facteurs de risques cardio-vasculaires


Les maladies cardio-vasculaires (principalement maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux) représentent un problème de santé publique majeur dans les pays industrialisés puisqu’elles ont causé plus de 30 % des décès en 2005, arrivant en tête des causes de mortalité avec 17,5 millions de morts.

La lutte contre les facteurs de risques cardio-vasculaires est donc un enjeu capital pour les autorités sanitaires. L’efficacité des mesures préventives n’est d’ailleurs plus à démontrer : au cours des 30 dernières années, la mortalité par maladies cardio-vasculaires baisse régulièrement, en parallèle des politiques de prévention.

Causes et mécanismes de ces facteurs de risques


Les facteurs de risques cardio-vasculaires agissent essentiellement en favorisant l’athérosclérose, c’est-à-dire l’accumulation de graisses dans la paroi des artères.

L’atteinte est d’abord infraclinique, sans symptôme pour le patient, puis conduit à une atteinte symptomatique sous la forme de maladies cardio-vasculaires : maladies coronariennes (angine de poitrine, infarctus du myocarde, mort subite) ; accidents vasculaires cérébraux (hémorragiques ou ischémiques) ; atteintes des autres artères (artériopathie oblitérante des membres inférieurs, anévrisme aortique, insuffisance rénale) et insuffisance cardiaque.


L’hérédité joue également un rôle important.

Origines et symptômes des riques cardio-vasculaire

Certains facteurs de risques cardio-vasculaires sont liés à des habitudes de vie comme le tabagisme et la sédentarité ou à des anomalies asymptomatiques (hypertension artérielle supérieure à 140/90 mmHg, dyslipidémie, diabète).

La plupart de ces facteurs sont asymptomatiques, du moins au début. Seul le dépistage systématique par une mesure de la pression artérielle ou une analyse de sang permet de les mettre en évidence. À un stade plus tardif, les complications peuvent apparaître, comme une poussée aiguë hypertensive ou une décompensation du diabète.


Au stade de maladie cardio-vasculaire, les facteurs de risques s’expriment malheureusement sous la forme de pathologies graves comme un infarctus (douleur thoracique), un accident vasculairecérébral (paralysie, troubles de la parole…) ou l’artériopathie des membres inférieurs (douleurs à la marche…).

1 réflexion sur “Facteurs de risques cardio-vasculaires”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.